Contenu:

Roi Louis II de Bavière

Les châteaux de Louis II

La Bayerische Schlösserverwaltung (Administration des Châteaux de Bavière) est, à côté du château de Neuschwanstein, également responsable d’autres curiosités réalisées par le roi Louis II:

 

Château Linderhof

 

Château Linderhof

L’esprit du rococo renaît avec ce château terminé en 1878 et qui fut le seul que Louis II ait achevé et habité. Derrière la façade riche en ornements de ce château assez petit resplendissent des miroirs scintillants, des ors brillants, des tapisseries et des tableaux, du velours et de la soie, des lustres en cristal, du lapislazuli, de la malachite et de la porcelaine.

La «chapelle Sainte-Anne», la «Königshäuschen» (maisonnette du roi), le «vieux tilleul royal» dans lequel le roi prenait parfois son petit-déjeuner sur un affût, le «kiosque maure» avec son trône en forme de paon, la «maison marocaine», le «refuge de Hunding» et «l’ermitage de Gurnemanz» font partie des plus belles curiosités du parc à l’anglaise aménagé avec art. Un «rocher Sésame, ouvre-toi» mène à la «grotte de Vénus» avec la cascade et le lac.

Vous trouverez d’autres informations concernant le château et le parc de Linderhof sur le site www.linderhof.de (en allemande et anglais seulement)


Maison royale du Schachen

 

Maison royale du Schachen, salle turque

Louis II se fit construire un petit château dans un décor tout à fait exceptionnel en pleine montagne avec vue sur le massif du Zugspitz. D’extérieur plutôt simple, la maison de bois cache au premier étage  une magnificence orientale. Le roi avait l’habitude de fêter son anniversaire et sa fête dans la salle turque richement décorée de divans et d’une fontaine, dans l’isolement de la montagne. La maison royale n’est accessible qu’à pied soit par Elmau, soit par Garmisch-Partenkirchen.

Vous trouverez d’autres informations concernant la maison royale de Schachen sur le site www.schloesser.bayern.de (en allemande et anglais seulement)


Nouveau Château Herrenchiemsee

 

Nouveau Château Herrenchiemsee

Un Versailles bavarois devait être édifié en l’honneur du roi de France Louis XIV. A la mort de Louis II en 1886, le bâtiment n’était pas terminé. Les coûts de cette monumentale entreprise étaient déjà plus élevés que les frais de construction réunis de Neuschwanstein et Linderhof. La chambre à coucher d’apparat avec son grand lit de 3 x 2,60 mètres dépassait en luxe son modèle français. Plus de 1800 chandelles pouvaient être allumées dans la galerie des glaces d’une longueur de près de 100 mètres. L’appartement du roi est, en comparaison de ces deux pièces d’apparat, intimement aménagé.

Le château, dont le jardin français strictement géométrique avec ses fameux jeux d’eaux ne représente qu’une partie des jardins qui ne furent jamais achevés, est entouré d’un parc quasiment naturel rempli de vieux arbres. Dans le musée réaménagé du roi Louis II, on peut admirer des objets ayant appartenu à la vie et aux activités du roi.

Couvent des chanoines augustins d’Herrenchiemsee (Vieux Château)

 

salle de séjour

Salle de séjour de Louis II

L'abbaye bénédictine – maison des chanoines – château royal: lorsqu'en 1873 Louis II acquit l'île »Herreninsel«, il se fit aménager des appartements privés dans les bâtiments du monastère appelés par la suite le »vieux château«, qui sont à nouveau en partie ouverts au public. C'est ici qu'en 1948, siégea l'assemblée constitionnelle des présidents du Conseil qui préparèrent la constitution de l'Allemagne Fédérale. Cet important chapitre de l'histoire de l'Allemagne est répertorié dans le musée avec l'histoire du monastère. On peut y voir aussi une galerie de tableaux du célèbre peintre munichois, Julius Exter (1862-1939), qui appartint au groupement de la Secession et la galerie »Maler am Chiemsee«.

Vous trouverez d’autres informations concernant les différentes curiosités de l’île d’Herrenchiemsee sur le site www.herrenchiemsee.de (en allemande et anglais seulement)

| vers le haut de la page |